Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Who Is Terence ?

  • : Toby Dammit's Trip
  • Toby Dammit's Trip
  • : Regarde-moi. Ne reconnais-tu pas le lieu inviolable de ton intime souffrance, la souffrance mirage, l'abîme avant le shoot et le suprême plaisir. Absorbe avec délice la douleur - au miroir que je te tends tu te reconnaîtras enfin - et t'envahira l'ultime extase que tu fuyais depuis l'enfance. Abandonne-toi.
  • Contact

Profil

  • Terence Carroll
  • Ecrivain gigolo métaphysique à personnalité multiple, je me toque de l'excellente sorcellerie qui fait débusquer Dieu sous les jupes des filles. Night sky I'm sex and blood, no limit forever and ever. C'est sans espoir. Pourvou qué ça doure.
  • Ecrivain gigolo métaphysique à personnalité multiple, je me toque de l'excellente sorcellerie qui fait débusquer Dieu sous les jupes des filles. Night sky I'm sex and blood, no limit forever and ever. C'est sans espoir. Pourvou qué ça doure.

Twitter

Recherche

Bienvenue

 

Moi-moi-rien-que-moi-Terence-Carroll-021-juil-2013-copie-1.jpg

 

Me joindre >>  CONTACT   

  ... sur Facebook :  
=>   Terence_Carroll  

  ... sur Twitter :  

=>    

 

I miss you, but I hav'n't 
          met you yet
               

 

 
 

      @Yes, it's me !@ 
     




Vote for my site : CLIC

 

 


[mmmmmm] 

 

CURRENT MOON



View blog top tags



A genius : la pianiste
HIROMI  UEHARA  :

 

 
"Mon amour, murmura-t-elle, 
nous allons nous appartenir 
dans un pays étrange que tu ne connais point.
Ce pays est celui des fous.
Je viens te dépouiller de tes sens vulgaires 
pour t'en donner d'autres plus subtils, 
plus raffinés.
Tu vas voir avec mes yeux, 
goûter avec mes lèvres.
Dans ce pays, on rêve, 
et cela suffit pour exister."
 
 
(Rachilde, 1885)





Träume (by Françoise Hardy)
"Tropfen auf heisse Steine"

 





Locations of visitors to this page

    Localisation  
 de mes passagers clandestins


(ci-dessous : online)

web stats



 

Nous ferons de grandes choses
Je t'aime

                                   Terence   

 

Twitter

1 janvier 2007 1 01 /01 /janvier /2007 17:17



Gwen,



Bien reçu, divine Gwenola, l'acte d'accusation cette nuit-même.

Je plaide coupable, car je suis, oh ma belle amante suicidaire ! fort désireux de te perdre. Mais tu sais trop bien le déliquescent plaisir qui nous enveloppe à jouer des rôles qui ne sont pas les nôtres.

Un rôle où le souffle nous manque, car lalala oui l'Amour est un danger - ou ne l'est pas, peu importe. Tu es sûrement la plus belle danseuse du Stringfellows, en tout cas la meilleure - à 14 balais t'étais déjà la meilleure - mais technoïd - et le lap-dancing !

Je suis "possessif". J'avoue j'ai souri en lisant ça, non que je m'en défendisse - mais je réagis tjrs non pas en amant, mon ange, mais en mâle dominant. L'Amour c'est une cause perdue. Je me bats pour gagner - et soit je gagne, soit tu te perds - entre tes rails de coke ma jolie tu traces rien que pour l'oublier. Mais tu n'oublies pas.

Moi je t'ai pas dealée, Gwen. Je te joue, mais - comme je l'ai déjà écrit -, je me joue avec - et je connais tous mes tours. "Mon coeur sur la table"... Tu sais bien.

Je suis un monarque avide de toutes les conquêtes, même des plus ridicules, et ma liberté passe par la possession - la domination. Mais je ne suis pas un tyran. Je t'explique : bien sûr que je te "possède" - mais je ne suis pas "possessif".

Sur ton job, tes strips, jamais je n'ai fait une remarque. Tu lis mon blog - relis l'article "A celle qui s'enfuit" - où je ne pensais pas qu'à Negar en écrivant : "Non pas de sentiment comme s'il était trop tard pour en faire un délice."

Donc l'histoire du "coeur possessif" ne marche pas. En revanche, la possédée existe, n'est-ce pas mon ange ?

Vouloir posséder, c'est soi-même être possédé. La possession existe, mais ça ne procède pas d'une volonté, c'est juste dans l'ordre des choses.

Et c'est très bien ainsi.

Et puis je vais te dire : tout cela n'a aucune espèce d'importance. J'ai laissé glisser sous ma plume quelques phrases désinvoltes par lesquelles je prêtais le flanc. Tu pouvais t'amuser. Mais c'est toi qui reçois les banderilles par réflexe d'enfant gâtée - et voilà que tu me fais de jolies ruades tandis que le sang coule sous les cris du public - ton public, bien sûr.

Mes petites amusettes... Ne sois pas blessée, Gwen, ta spontanéité je la trouve sublime, elle est si naturelle - dirait Oscar Wilde - qu'on dirait une parure ! Mais non je ne me moque pas.

Pardonne, Gwen ! Je ne joue pas de mes soi-disants "pouvoirs", je ne t'ai pas "envoûtée". Si je ne suis pas venu pour les "fêtes"... Ecoute, nous deux... - les choses bougent, ma petite Gwen -, je suis pas ce que tu dis, genre j'attends un déclic, tu m'entends ? 

Ce que j'ai écrit t'as oublié ? Note ça aussi sur ton bien-aimé miroir : "Non pas de sentiments, pas besoin de quitter un exil pour aller vers, pas envie de s'exalter dans les autres pas de place dans le coeur." (Terence) Pas besoin de porter des laisses invisibles et insupportables au cou.

T'étais prévenue. Tu dis "Terence tu fais des poèmes mais c'est pas nous ça". Mais oui bébé, c'est moi mais c'est pas toi, c'est ça ?

Questions-réponses, tu te souviens ? Je galège, je galège, et Chanel n° 5 ?

C'est ton parfum ? A 19 ans ? Ah oui... le Stringfellows...

 

Terence Carroll

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Passagers du RSV BlogCatalog

 

        repérés 

View My Profile View My Profile View My Profile View My Profile View My Profile

Powered by BlogCatalog

 

Mes dieux

Edie-5.jpgjuliette-lewis07-th.jpgGary-Oldman-2.jpgLinda-L--.jpgVal--rie-Val--re-copie-2.jpgImage Hosted by ImageShack.us Free Image Hosting at www.ImageShack.us Image Hosted by ImageShack.us     Image Hosted by ImageShack.us Image Hosted by ImageShack.usFree Image Hosting at www.ImageShack.usFree Image Hosting at www.ImageShack.us


    and  Becky    
   

http://girlinshortshorts.blogspot.com 
a postmodern neo-feminist
libertarian cyberpunk gay girl