Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Who Is Terence ?

  • : Toby Dammit's Trip
  • Toby Dammit's Trip
  • : Regarde-moi. Ne reconnais-tu pas le lieu inviolable de ton intime souffrance, la souffrance mirage, l'abîme avant le shoot et le suprême plaisir. Absorbe avec délice la douleur - au miroir que je te tends tu te reconnaîtras enfin - et t'envahira l'ultime extase que tu fuyais depuis l'enfance. Abandonne-toi.
  • Contact

Profil

  • Terence Carroll
  • Ecrivain gigolo métaphysique à personnalité multiple, je me toque de l'excellente sorcellerie qui fait débusquer Dieu sous les jupes des filles. Night sky I'm sex and blood, no limit forever and ever. C'est sans espoir. Pourvou qué ça doure.
  • Ecrivain gigolo métaphysique à personnalité multiple, je me toque de l'excellente sorcellerie qui fait débusquer Dieu sous les jupes des filles. Night sky I'm sex and blood, no limit forever and ever. C'est sans espoir. Pourvou qué ça doure.

Twitter

Recherche

Bienvenue

 

Moi-moi-rien-que-moi-Terence-Carroll-021-juil-2013-copie-1.jpg

 

Me joindre >>  CONTACT   

  ... sur Facebook :  
=>   Terence_Carroll  

  ... sur Twitter :  

=>    

 

I miss you, but I hav'n't 
          met you yet
               

 

 
 

      @Yes, it's me !@ 
     




Vote for my site : CLIC

 

 


[mmmmmm] 

 

CURRENT MOON



View blog top tags



A genius : la pianiste
HIROMI  UEHARA  :

 

 
"Mon amour, murmura-t-elle, 
nous allons nous appartenir 
dans un pays étrange que tu ne connais point.
Ce pays est celui des fous.
Je viens te dépouiller de tes sens vulgaires 
pour t'en donner d'autres plus subtils, 
plus raffinés.
Tu vas voir avec mes yeux, 
goûter avec mes lèvres.
Dans ce pays, on rêve, 
et cela suffit pour exister."
 
 
(Rachilde, 1885)





Träume (by Françoise Hardy)
"Tropfen auf heisse Steine"

 





Locations of visitors to this page

    Localisation  
 de mes passagers clandestins


(ci-dessous : online)

web stats



 

Nous ferons de grandes choses
Je t'aime

                                   Terence   

 

Twitter

19 décembre 2006 2 19 /12 /décembre /2006 07:49

 

Pour pouvoir penser en allant au fond des choses,
il faut se défendre de toute faiblesse
.

 

"L'homme puissant est celui qui a pouvoir sur lui-même, qui sait savoir entre parler et se taire, qui prend plaisir à exercer contre lui-même sa sévérité et sa dureté. C'est un coeur dur que Wotan a mis dans mon sein, lit-on dans une saga scandinave. Un homme de cette sorte est fier de n'inspirer aucune compassion.

[...] Les jugements de valeur d'un homme montrent la structure de son âme - ce qu'il considère comme ses conditions de vie, sa nécessité propre.

[...] Les hommes ordinaires, qui se ressemblent entre eux, ont été et sont tjrs avantagés. Les plus singuliers, les plus difficiles à comprendre demeurent souvent seuls, et succombent aux accidents du fait de leur isolement. Il faut une prodigieuse force pour contrecarrer le naturel de l'existence humaine.

L'échec, le naufrage des hommes hors du commun est en effet la règle : il est horrible d'avoir cette règle constamment sous les yeux. L'état de "perdition" gît tjrs dans l'homme d'élite, cet éternel "trop tard" dans tous les sens du mot.

Ce tourment l'entraînera peut-être un jour à se retourner amèrement contre son propre sort et à tenter de se détruire lui-même.

[...] Dans tous les cas remarquables le même phénomène se reproduit : ainsi la foule adore un dieu, mais le dieu n'est au fond qu'une malheureuse victime.

Le succès a tjrs été le plus grand des menteurs. C'est l'oeuvre elle-même qui invente après-coup celui qui l'a créée. Dans le monde des valeurs humaines la fausse monnaie règne.

Les grands poètes, par exemple, les Byron, Poë, Leopardi, Kleist, considérons-les tels que l'on doit les aimer : hommes de l'instant qui passe, sensuels, enthousiastes, puérils et frivoles - avec des âmes qui ont une fêlure à dissimuler, se vengeant par leurs oeuvres de leurs blessures intimes.

Idéalistes, en permanence ils sont en proie à l'incertitude qui les transit de froid.

On comprend que les femmes, avec leur don de voyance dans le monde de la souffrance, comblent de tels hommes d'un dévouement sans limite que la foule ne comprendra jamais.

[Le problème de l' "attente"...] Il faut un nombre  considérable de hasards et de circonstances imprévisibles pour qu'un homme singulier, parmi les autres hommes, parvienne à "opérer sa percée" lorsque l'heure est venue. Cette chance ordinairement ne se produit pas. Ou alors, "il est trop tard".

Le génie n'est sans doute pas si rare, mais il lui faudrait cinq cents mains pour dompter l'instant favorable. Combien d'hommes se sont ainsi avec horreur "réveillés en sursaut", usés par l'attente, alors qu'il était trop tard !

[...] Voyageur, qui es-tu ? Je te vois passer ton chemin le regard indéchiffrable, humide et triste, comme une sonde qui, remontée des profondeurs, est impatiente de nouvelles plongées - que cherches-tu donc si bas ? - qui es-tu ? Repose-toi. Qui que tu sois, dis-moi ce que tu désires. Tout ce que je possède, je te l'offre.

- Oh, que dis-tu là ? Je t'en prie, donne-moi...

- Quoi donc ? Parle !

- Un masque de plus. Un second masque..."

 

 

Nietzsche
("Par-delà le bien et le mal", 1886)

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Passagers du RSV BlogCatalog

 

        repérés 

View My Profile View My Profile View My Profile View My Profile View My Profile

Powered by BlogCatalog

 

Mes dieux

Edie-5.jpgjuliette-lewis07-th.jpgGary-Oldman-2.jpgLinda-L--.jpgVal--rie-Val--re-copie-2.jpgImage Hosted by ImageShack.us Free Image Hosting at www.ImageShack.us Image Hosted by ImageShack.us     Image Hosted by ImageShack.us Image Hosted by ImageShack.usFree Image Hosting at www.ImageShack.usFree Image Hosting at www.ImageShack.us


    and  Becky    
   

http://girlinshortshorts.blogspot.com 
a postmodern neo-feminist
libertarian cyberpunk gay girl