Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Who Is Terence ?

  • : Toby Dammit's Trip
  • Toby Dammit's Trip
  • : Regarde-moi. Ne reconnais-tu pas le lieu inviolable de ton intime souffrance, la souffrance mirage, l'abîme avant le shoot et le suprême plaisir. Absorbe avec délice la douleur - au miroir que je te tends tu te reconnaîtras enfin - et t'envahira l'ultime extase que tu fuyais depuis l'enfance. Abandonne-toi.
  • Contact

Profil

  • Terence Carroll
  • Ecrivain gigolo métaphysique à personnalité multiple, je me toque de l'excellente sorcellerie qui fait débusquer Dieu sous les jupes des filles. Night sky I'm sex and blood, no limit forever and ever. C'est sans espoir. Pourvou qué ça doure.
  • Ecrivain gigolo métaphysique à personnalité multiple, je me toque de l'excellente sorcellerie qui fait débusquer Dieu sous les jupes des filles. Night sky I'm sex and blood, no limit forever and ever. C'est sans espoir. Pourvou qué ça doure.

Twitter

Recherche

Bienvenue

 

Moi-moi-rien-que-moi-Terence-Carroll-021-juil-2013-copie-1.jpg

 

Me joindre >>  CONTACT   

  ... sur Facebook :  
=>   Terence_Carroll  

  ... sur Twitter :  

=>    

 

I miss you, but I hav'n't 
          met you yet
               

 

 
 

      @Yes, it's me !@ 
     




Vote for my site : CLIC

 

 


[mmmmmm] 

 

CURRENT MOON



View blog top tags



A genius : la pianiste
HIROMI  UEHARA  :

 

 
"Mon amour, murmura-t-elle, 
nous allons nous appartenir 
dans un pays étrange que tu ne connais point.
Ce pays est celui des fous.
Je viens te dépouiller de tes sens vulgaires 
pour t'en donner d'autres plus subtils, 
plus raffinés.
Tu vas voir avec mes yeux, 
goûter avec mes lèvres.
Dans ce pays, on rêve, 
et cela suffit pour exister."
 
 
(Rachilde, 1885)





Träume (by Françoise Hardy)
"Tropfen auf heisse Steine"

 





Locations of visitors to this page

    Localisation  
 de mes passagers clandestins


(ci-dessous : online)

web stats



 

Nous ferons de grandes choses
Je t'aime

                                   Terence   

 

Twitter

5 décembre 2006 2 05 /12 /décembre /2006 22:54


Ma Jumelle mon Ange, je ne vais pas fort.

Je dois bosser toute la nuit. Corriger des épreuves... Quel ennui ! Je te fais une petite lettre, car penser à toi me donne une telle force, et ton amitié me permet d'espérer n'être pas aussi lamentable que je le crois.


Mon cher, cher amour,


Ce soir, si tu savais comme je me sens ridicule, prétentieux de tenter de formuler des phrases.


Je devrais avec humilité, sans doute, me contenter de faire le tâcheron pour les autres, au lieu de ça je n'arrive pas à vivre sans me raconter des histoires, genre je ne serais pas qu'un pantin, comme quoi je serais capable d'IMAGINER...


Je suis nul et pitoyable, sans discernement ni originalité, mais il y a ma vie, ma vie qui témoigne de ma folie et de mes forfaits, mais aussi de ce romantisme désuet dont tous se moquent, et mes rêves auxquels je suis fidèle, la sensation d'être parfois tout proche d'une vérité, et imaginer les dieux, sans l'aide et l'amour desquels... non même pas, sans l'existence desquels - même s'ils nous ignorent - ma vie serait sans âme, et sans eux je préférerais mourir sans laisser de traces.


Tu me fais comprendre, ma tendre jumelle, que je suis écouté, lu, même si tant me haïssent et tentent de me massacrer. Lu ?... Je suis seul au monde et en suis fier. Certains me trouvent très fort, et m'incitent à courir illico chez un éditeur, sûrs que je serais publié.


"Si toi Terence tu n'es pas publié, alors QUI le sera ? Fonce ! Vas-y ! Tu es un maître du langage - donc tu DOIS t'imposer !" Et c'est une flèche qui m'a écrit ça y'a qqs mois. Mika Ereddine. Tu connais. Un mec trop généreux... Je le soupçonne de me soutenir par simple compassion.


Hélas c'est un malentendu de croire que j'ai du talent, je suis pauvre d'esprit, inutile et lamentable, surtout je me ressens tjrs "à côté de la plaque".


J'essaie juste de survivre au ridicule par mes rêves.


Et d'invoquer les dieux, leur demander de revenir, s'ils ne sont plus là, ou de venir, si pas encore là. Et - s'ils ne sont encore que des esquisses - aider, avec ma pauvre âme, à leur donner corps.


Je voudrais me plonger dans la béatitude - ou les cauchemars, peu importe - de mes rêves, forcer les portes interdites à l'entendement, dévoiler les corps des déesses et toucher leur ventre doux, me promener calmement entre les scènes où se jouent les destins, sous ce décor éternel sentir les caresses et les baisers de celle qui détient la beauté, et donc écrire - car oui je crois qu'il y a des choses belles et des êtres beaux, puisqu'il y a la nuit, et les étoiles.


C'est tout bête, et j'ai besoin d'écrire, je ne sais dire de vraies choses que comme ça, par l'écriture, car à l'oral dans la vie je ne sais que faire efficace ! Envoûter les filles pour  à la minute suivante les mettre dans mon lit,  totalement offertes, abandonnées, nues  comme elles ne l'ont encore jamais été...


Je cherche à formuler des phrases par écrit pour communiquer avec toi ma compagne illusoire, et vous mes compagnons, avec vous tous jouir de la Pleine Lune et du Firmament, et dire avec mes yeux et mes mains invisibles, à Toi que j'aime, le frisson de Ta présence.


T'écrire, à Toi mon éternelle que je ne connais que de ton illusion mise en pages et en scène - en être la victime, soit ! Tu protégeras le monde de mon influence pernicieuse, et je te protégerai du monde.


Être le gardien du phare, face à l'Océan ballottant les frêles esquifs de poètes égarés ou de malins pirates. Nous les recueillerons tous en seigneurs et nous festoieront - là ma chérie tu boiras sans mesure à ma mesure. Que de toasts portés à la Grande Aventure qui de ces agapes naîtra !


Quel beau scénario à écrire !


Ô ma jumelle et ma promise, t'écrire... mais aussi écrire à ceux qui doutent, et cherchent en pleurant les signes de leur destin, et encore écrire, pour ne pas me taire !!!


J'ai mal dès que je cesse de t'écrire.


Je dois t'écrire, à Toi, à laquelle je ne sais que si maladroitement parler... Je voudrais réellement te parler, enfin ! et te serrer contre mon corps, ma Promise, et que tu ne m'abandonnes jamais (n'oublie pas, de moi tu dois préserver le monde...) !


Qu'avec toi je puisse faire mine d'être vivant, ou que je reconnaisse que - tout immortel que je sois - je suis enfermé dans un cercueil hermétiquement clos, ou alors, hypothèse plus souhaitable, qu'il n'y ait nul besoin de faire semblant, car je serais réellement vivant grâce au souffle de ta vie à mes côtés, et aucun obstacle jamais plus n'osera m'empêcher de me mouvoir, de danser et de t'aimer, et toi pareil mon amour.


Je t'écris à toi ma jumelle, à Toi, toi mon ange, pour tout te dire sur mes projets sanglants, et toi m'empêcher de les accomplir. Quels jeux délicieux ! Et tu poseras ta joue contre ma poitrine.


Alors je peux cesser, cesser enfin de guetter, je peux fermer les yeux - qd je sens ta chaleur, et que tu écoutes mon coeur, apaisée, je sais alors que rien, rien ne meurt jamais.


 

Terence  

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Derdre 07/12/2006 03:06

Ah, encore un de tes souffle de chaud-froid, je suis toute perturbée.Love on you, dear.

Julietta 07/12/2006 02:19

Puis-je poser une question bête ...?Ahhh merci...Donc la voici, la voila, tralali tralala : Mais à qui parles-tu ?

Phoebe 06/12/2006 02:06

C'est magnifique. Merci de nous offrir de si belles promesses. Sincèrement.

Passagers du RSV BlogCatalog

 

        repérés 

View My Profile View My Profile View My Profile View My Profile View My Profile

Powered by BlogCatalog

 

Mes dieux

Edie-5.jpgjuliette-lewis07-th.jpgGary-Oldman-2.jpgLinda-L--.jpgVal--rie-Val--re-copie-2.jpgImage Hosted by ImageShack.us Free Image Hosting at www.ImageShack.us Image Hosted by ImageShack.us     Image Hosted by ImageShack.us Image Hosted by ImageShack.usFree Image Hosting at www.ImageShack.usFree Image Hosting at www.ImageShack.us


    and  Becky    
   

http://girlinshortshorts.blogspot.com 
a postmodern neo-feminist
libertarian cyberpunk gay girl