Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Who Is Terence ?

  • : Toby Dammit's Trip
  • Toby Dammit's Trip
  • : Regarde-moi. Ne reconnais-tu pas le lieu inviolable de ton intime souffrance, la souffrance mirage, l'abîme avant le shoot et le suprême plaisir. Absorbe avec délice la douleur - au miroir que je te tends tu te reconnaîtras enfin - et t'envahira l'ultime extase que tu fuyais depuis l'enfance. Abandonne-toi.
  • Contact

Profil

  • Terence Carroll
  • Ecrivain gigolo métaphysique à personnalité multiple, je me toque de l'excellente sorcellerie qui fait débusquer Dieu sous les jupes des filles. Night sky I'm sex and blood, no limit forever and ever. C'est sans espoir. Pourvou qué ça doure.
  • Ecrivain gigolo métaphysique à personnalité multiple, je me toque de l'excellente sorcellerie qui fait débusquer Dieu sous les jupes des filles. Night sky I'm sex and blood, no limit forever and ever. C'est sans espoir. Pourvou qué ça doure.

Twitter

Recherche

Bienvenue

 

Moi-moi-rien-que-moi-Terence-Carroll-021-juil-2013-copie-1.jpg

 

Me joindre >>  CONTACT   

  ... sur Facebook :  
=>   Terence_Carroll  

  ... sur Twitter :  

=>    

 

I miss you, but I hav'n't 
          met you yet
               

 

 
 

      @Yes, it's me !@ 
     




Vote for my site : CLIC

 

 


[mmmmmm] 

 

CURRENT MOON



View blog top tags



A genius : la pianiste
HIROMI  UEHARA  :

 

 
"Mon amour, murmura-t-elle, 
nous allons nous appartenir 
dans un pays étrange que tu ne connais point.
Ce pays est celui des fous.
Je viens te dépouiller de tes sens vulgaires 
pour t'en donner d'autres plus subtils, 
plus raffinés.
Tu vas voir avec mes yeux, 
goûter avec mes lèvres.
Dans ce pays, on rêve, 
et cela suffit pour exister."
 
 
(Rachilde, 1885)





Träume (by Françoise Hardy)
"Tropfen auf heisse Steine"

 





Locations of visitors to this page

    Localisation  
 de mes passagers clandestins


(ci-dessous : online)

web stats



 

Nous ferons de grandes choses
Je t'aime

                                   Terence   

 

Twitter

4 décembre 2006 1 04 /12 /décembre /2006 06:28



Je m'efforce de suivre les préceptes de Patanjali (> article)...


Etapes vers la sâgesse, "tant râres sont les sârs et les mîmes", et ci et ça, et suis devenu un être d'amour, et blablabla... Exact ! mais j'ai tjrs la peau tatouée HEROES, et parfois en moi le démon fait toc-toc, et je sais recevoir !


Oh un démon bienfaisant - amour guerrier hors-la-loi - sois belle et tais-toi ô ma sagesse !


Et puis le démon, c'est un grand nostalgique des requiems, il me fait fondre avec ses contes pour enfants, à mon art et par moi Terence je le convertirai - aucune âme n'est définitivement perdue, même si parfois j'assene le contraire dans un coupable mouvement d'humeur...


[EDIT] Julietta... Ma part maudite réveillée, que l'intolérance amère et la haine gélatine se taisent... sinon tranquille gamine je libère les fauves. T'es pas inquiète bien sûr, ne faisant que dormir ou ricaner.


Souviens-toi ma belle, sur mon miroir : LUCIDITY ENJOY.


Allez, pantin pitoyable - pas de parano, le grand manitou Terence te pardonne t'en as d'la chance poupée - allez, paix !!! je provoque mais c'est un jeu, au bout du compte tu n'es pas sotte, même si t'es à côté de la plaque (ton aveuglement ne vient que de ta haine - et là tu te détruis, rien qu'à te lire ça confirme que la haine est à tous coups perdante contre l'amour) -, non, ceux que je vise c'est les tarés qui s'attaquent à plus faibles qu'eux (croient-ils), en particulier aux filles.


Lesquelles, petites frappes souvenez-vous en, ont pour elles l'indéfectible détermination et l'intelligence implacable, alors que vous n'êtes que plaies et bosses par votre désordre moral.


"Le mal c'est le désordre." (Hegel)


J'ai milité avec les féministes extrêmes, les lesbiennes, les trans et toutes les exclues dont le seul crime est d'avoir été explosées dans leur enfance et à jamais révoltées, en marge car définitivement sincères et refusant les rôles formatés du système machiste.


Je pense à cet article de The Economist (Londres) de février 1998, titré : "Le crime est à l'origine de la photo de mode".


Bien sûr nous savons la photo "criminologue" de la seconde moitié du XIXe siècle. De laquelle sont nés tous les photographes jusqu'au génial Mapplethorpe (le beau, si beau mec de Patti Smith, donc homosexuel).


Mais qui se souvient que la naissance de l'art photographique, son "déclic", est issu des photos de Bonnie Parker ? Suprême élégance pistolet à la main, mâchonnant un cigare, accoudée à la calandre de sa Cadillac 587-956, blonde et regard de défi, longue robe noire, tenue de soirée même braquant les banques du Kansas !


"Ange ou démon, on me prend telle que je suis !"


Cette nuit, pas de muscu, pas de BF, pas de PC. Sorti hier à 16 heures, ne suis rentré qu'à 8 heures du mate.
Je m'en voulais à mort ! Houla j'avais gravement fauté...


Pourtant j'aime ce que je suis devenu - entre mes suicides et mes reconstructions. Attention ! Mes suicides c'est des expériences, je n'ai jamais voulu mourir, la vie est trop belle (où trouver des miracles ailleurs ?).


Ivre de violence et l'envie de détruire, de faire mal, sans haine, non je ne tire plus à balles réelles, mais choisir des crétins nazillons baraqués qui se la jouent, oui là y'a combat. La différence entre vous et moi c'est que je n'ai jamais peur qd je me bats, je suis tourbillon entre vos masses malhabiles, et ça me fait jouir de vous latter ensuite à terre et le sang, là je sais pas m'arrêter c'est ma rebellion mes chéris contre vos viols et votre lâcheté. Et c'est mon chant aussi.


Depuis ma plus petite enfance j'ai su avoir une "mission". C'est délirant je sais, mais je le crois encore. Le monde "réel" se joue nos vies à coups de dés, et ça je veux le changer. J'ai le temps. Je m'entraîne chaque jour. Mon côté Terminator ? Non je ne suis qu'une petite fille fragile, mais Alice au Pays des Merveilles n'est-elle pas plus forte et efficace que toutes les brutes de la terre ?


Pour ce qui est des attaques contre moi par "sortilèges"...


(Là, épeire diadème je tisse, en créodonthe j'embryonne, me structure sur les parois du mausolée d'Horus me surarme, hurlement perpétuel de ma naissance, et personne ne m'empêchera de me donner à l'amour comme on monte à l'échafaud, ou le Golgotha c'est selon.)


...Oui j'ai depuis cinq ans défié tous les sorciers, marabouts et envoûteurs, par Lettres Recommandées, de me jeter leurs plus terribles sorts, pour qu'ils se vengent j'ai même été les saccager chez eux, laissant ma carte avec écrit dessus : 

"Vas-y maintenant, montre ce que tu sais faire avec tes grigris ridicules, son of a fat bitch !"


Plus tard, je leur écrivais : "Alors ? et vos pouvoirs ?" Mais ils étaient en train de crever...

Tu m'étonnes...


Me jeter un sort c'est se suicider. 

J'ai reçu, bien reçu, petits cercueils noirs avec mon nom gravé dessus, j'ai reçu, bien reçu, poupées à mon effigie et la tête coupée, les aiguilles vaudous et tout le tralala,  vos maléfices...


La naïveté de ceux qui font appel à la Haute-Magie, qu'ils se réfèrent à Alice A. Bailey (ce qui est respectable), à Abramelin le Mage (ce qui l'est moins), à Eliphas Levi ou à Stanislas de Guaïta, font tous une légère erreur.


Mince les enfants, j'suis pas rilly rilly courageux, puisque je me sais invulnérable. Oui. Sauf en amour.


On m'a parfois... et hop ! digresse & digresse, man.

On m'a parfois sur la chaussée laissé pour mort. 

Je me réveillais on était en train de me recoudre à vif - ou encore étendu dans un couloir aseptisé de "traumatologie faciale" (j'en ai déjà parlé qq part...) -, j'ai défendu mes amis (s'enfuyant en courant) contre des molosses fous, tjrs sans aucune peur mais quelle jubilation, recevant les assauts de deux Doberman de 90 kilos (bon, j'ai qqs cicatrices mais ça c'est bien passé, putain qd j'y pense...), j'ai subi des agressions armées en me marrant (si si je vous assure, mais j'avoue qu'ensuite à l'hôpital là j'avais peur, obligé d'être passif quelle horreur !!!)...


Mais d'amour, de désespoir d'amour je vais mourir.


"Qui a tué par l'épée périra par l'épée." Inéluctable.


Je ne crois pas en bcp de lois. Celle-là, oui.


Les mots peuvent tuer aussi, je le sais et là c'est clair le grand pohète est inhibé - les mots d'amour-haine en cocktails... Substances... Nous sommes construits de ce que nous absorbons, c'est pourquoi je ne mange pas la mort.


Devant l'autel suicide, Terence, dit Toby, dit Caligula... "J'ai tant de noms, mon nom est de gaspiller les noms, je suis celui qui enfanta les dieux..." (Henri Michaux) Terence "le Sphynx", "le Maître en orgies", "le Maître des méfaits"... C'est étrange, j'ai du GHB chez moi, ça traîne - une amie qui prenait ça en anxiolytique pour du Xanax...


Les mots... Ophélie et Cordelia mes amours... C'est pour ça que je tape sans trop réfléchir, d'un jet. Sinon je n'écrirais rien. Et c'est devenu vital, écrire. Bon, après je fais pas mal de corrections - perfectionnisme oblige.


Mes élans, je les adore. Quitte à ce qu'ils me rendent à la grandeur du ridicule (cf. encore Siddharta, celui de Hermann Hesse).


J'ai honte. Bcp de choses. De mon passé, de mes amours - étant le survivant. Pas de me confesser, pas de tenir ce journal. Cependant mes maladresses m'ennuient, j'aime le tir de haute précision.


Ecrire en habits funérailles !!!


J'écris, l'amour je le goûte il me fait jouir en jaillissements. J'écris - et je m'appuie sur les coups que l'on me porte. J'écris, face à la piscine je suis le luth aux mille cordes que l'on profane tandis que nage ma naïade.


Au Gange sacré, amour, sous les décombres de ma vie je prie, éternité, et mon sexe se noue et gonfle dragon effronté pour au profond de ta chair s'enraciner sauvage.


A ma proue tu te cramponnes - et tu la fais te pénétrer...


Oh, déesse ! Naviguer en toi ma fée giratoire au feu enchaînée.

 

 

 

 

 

Terence

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Derdre 04/12/2006 16:38

Te voilà bien silencieux... es-tu déjà passé à autre chose ?Je t'ai remis l'article qui manquait, enfin, je pense que tu l'as vu.Laissent ceux qui te haissent faire leur choix, répondre serait s'abaisser à leur niveau.Pour finir, je souhaite te faire cadeau de mon "i". Porte-le avec fierté...  :)

Terence 04/12/2006 23:03

Chez toi, je lis et relis tes articles... Mes élans pour t'écrire, je les contiens, car j'éprouve une espèce d'excitation où je foncerais en provocateur (pour me défendre de mes émotions), ou alors bafouillerais en "simple d'esprit".Par ex., pour le com sous ton article Valérie Valère, j'ai dû faire le mec "neutre", pour ne rien laisser transparaître par rapport à tes visiteurs. Du coup, j'ai écrit un truc sans saveur, fade.Et tu sais combien j'accorde de valeur au style. D'où fureur en relisant mon com.Ta force et ta maestria viennent de ta spontanéité.Moi mes articles je les écris spontané, très vite, par plaisir... puis ensuite je m'aperçois que c'est nul alors je me torture !!!...Pendant deux heures je travailleet me corrige maniaque pour trouver le mot juste, la scansion juste, le dérapage contrôlé qui donnera LA sensation juste au lecteur, etc.Je morfle grave.PS : Je t'ai trouvée par une recherche dans Yahoo sur un autre forum il y a un ou deux mois. C'est bien toi ?PS 2 : "i" = rouge.Arthur Rimbaud (Voyelles, 1871) :"A noir, E blanc, I rouge, U vert, O bleu, voyellesJe dirai qq jour vos naissances latentes........................................................................I, pourpre, sang, rire des lèvres bellesDans la colère et les ivresses pénétrantes."........................................................................Sans secret, aux yeux de tous... HEROES !!!

Phoebe 04/12/2006 16:17

Je comprend que l'on puisse te haïr...Dis-leur aux autres que c'est à toi que tu fais du mal.Moi, je ne juge pas, je suis amour, joie et légère. La haine, ce n'est bon qu'à détruire, moi, je construis.

Terence 04/12/2006 23:41

Je n'ai jamais connu la haine, Phoebe. Ce sentiment m'est étranger.Je suis amour et totale gaité (dans la vie, pas dans mon blog !!!), je ris je cours j'interpelle spontanément les gens dans la rue je fais des grimaces aux petites vieilles (gentiment)...La nuit dernière je courais d'abord en larmes puis avec les endorphines de + en + joyeux, j'ai vu un groupe de gamines dans l'entrée d'un immeuble j'ai improvisé "j'suis poursuivi par les flics, vous pourriez pas m'planquer, vite ?" en jetant des yeux inquiets derrière moi... Ni une ni deux je me suis retrouvé à une fête - et ça a été chaud...Mes soirées, mes nuits, je les improvise seul (free, open) joyeuses et fofolles.Chuis un vrai gamin, pour dire la vérité. Mais chchchutttttt...J'adore aussi courir la nuit - surtout s'il fait très froid (ça durci les mamelons) -, pieds nus et en débardeur blanc moulant (je fais des UV 20 mn tous les 2 jours depuis 5 ans, ça en jette !), je cours, j'interpelle les filles, les baratine en trente secondes, hyper allumé joyeux, total décontenancées et éblouies elles craquent, et malicieux je m'approche de la plus jolie... et l'embrasse à pleine bouche avec une caresse douce et rapide à l'entrecuisse - ma signature (les rares potes qui me voient faire ce numéro tout simple en restent babas, c'est rigolo, ils sont tous sacrément naïfs !), ah mes "trucs" avec les nanas !!!Et ça marche à tous les coups (de la fille après je fais ce que je veux...).Magique, hein ? Non. Technique.Sérieux, je suis tout amour. C'est étrange, ça se voit dans mes yeux, j'ai les yeux d'une petite fille espiègle de 8 ans, yeux d'ange, pur émerveillement devant la vie...Je crois que ce truc m'a souvent sauvé la vie, car ça désarçonne mes adversaires, et là ils sont morts. Hou hou, petite surprise, mec, réveille-toi !Et je l'étends.

Passagers du RSV BlogCatalog

 

        repérés 

View My Profile View My Profile View My Profile View My Profile View My Profile

Powered by BlogCatalog

 

Mes dieux

Edie-5.jpgjuliette-lewis07-th.jpgGary-Oldman-2.jpgLinda-L--.jpgVal--rie-Val--re-copie-2.jpgImage Hosted by ImageShack.us Free Image Hosting at www.ImageShack.us Image Hosted by ImageShack.us     Image Hosted by ImageShack.us Image Hosted by ImageShack.usFree Image Hosting at www.ImageShack.usFree Image Hosting at www.ImageShack.us


    and  Becky    
   

http://girlinshortshorts.blogspot.com 
a postmodern neo-feminist
libertarian cyberpunk gay girl