Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Who Is Terence ?

  • : Toby Dammit's Trip
  • Toby Dammit's Trip
  • : Regarde-moi. Ne reconnais-tu pas le lieu inviolable de ton intime souffrance, la souffrance mirage, l'abîme avant le shoot et le suprême plaisir. Absorbe avec délice la douleur - au miroir que je te tends tu te reconnaîtras enfin - et t'envahira l'ultime extase que tu fuyais depuis l'enfance. Abandonne-toi.
  • Contact

Profil

  • Terence Carroll
  • Ecrivain gigolo métaphysique à personnalité multiple, je me toque de l'excellente sorcellerie qui fait débusquer Dieu sous les jupes des filles. Night sky I'm sex and blood, no limit forever and ever. C'est sans espoir. Pourvou qué ça doure.
  • Ecrivain gigolo métaphysique à personnalité multiple, je me toque de l'excellente sorcellerie qui fait débusquer Dieu sous les jupes des filles. Night sky I'm sex and blood, no limit forever and ever. C'est sans espoir. Pourvou qué ça doure.

Twitter

Recherche

Bienvenue

 

Moi-moi-rien-que-moi-Terence-Carroll-021-juil-2013-copie-1.jpg

 

Me joindre >>  CONTACT   

  ... sur Facebook :  
=>   Terence_Carroll  

  ... sur Twitter :  

=>    

 

I miss you, but I hav'n't 
          met you yet
               

 

 
 

      @Yes, it's me !@ 
     




Vote for my site : CLIC

 

 


[mmmmmm] 

 

CURRENT MOON



View blog top tags



A genius : la pianiste
HIROMI  UEHARA  :

 

 
"Mon amour, murmura-t-elle, 
nous allons nous appartenir 
dans un pays étrange que tu ne connais point.
Ce pays est celui des fous.
Je viens te dépouiller de tes sens vulgaires 
pour t'en donner d'autres plus subtils, 
plus raffinés.
Tu vas voir avec mes yeux, 
goûter avec mes lèvres.
Dans ce pays, on rêve, 
et cela suffit pour exister."
 
 
(Rachilde, 1885)





Träume (by Françoise Hardy)
"Tropfen auf heisse Steine"

 





Locations of visitors to this page

    Localisation  
 de mes passagers clandestins


(ci-dessous : online)

web stats



 

Nous ferons de grandes choses
Je t'aime

                                   Terence   

 

Twitter

8 août 2007 3 08 /08 /août /2007 23:17



James Morrow !!! Auteur inclassable de la SF - limite metaphysic heroïc fantasy -, le lire est permanente jouissance...

Voilà un auteur qui vous console de tous les maux (et Goddam ! j'en ai sacrément besoin ces jours-ci...), vous portant dans le monde parfaitement cohérent du conte bousculant tous les a priori des dogmes religieux tout en titillant la fibre mystique qui, seule, permet de tracer dans la jungle de nos doutes légitimes.

-  Putain, je comprends rien à ce que je raconte ! 
-  T'inquiète, Terence, coutume locale, faut t'y faire...
-  Mince, mais Chuichezmoi, moi ! 

(Je t'aime, Chuipala, dis-le pas à Vanessa.)

En pensant à Derdre, sauvageonne qui me torture traîtreusement, je viens de relire celui qui parvient à me faire rire même au moment où toute ma vie s'écroule.

-  Trouvez chaque semaine un moyen de détruire votre vie, écrivez-moi. Paiement par carte bancaire. Facilités.

Donc, ce cher étrange auteur : JAMES MORROW.



(Rapido, la 4 de couv de 2 de ses bouquins.)



 Notre Mère qui êtes aux Cieux

 

-  Non, Julie ! Pas ça ! Ne recommence jamais ça !
-  Mais pourquoi, p'pa ?

Ce que Murray Katz ne dit pas à sa fille qd il la voit marcher sur les eaux de la baie d'Atlantic City, c'est qu'elle a eu un prédécesseur illustre. Qui a très mal fini...

Car la fille de Murray n'est pas une enfant comme les autres. Elle lui est venue par hasard. A la banque de sperme, ils ont appelé ça une "parthénogenèse inversée". Le produit d'un spermatozoïde et... d'un ovule, mais de qui ?

Et qd la gamine commet ses premiers miracles, Murray, pétrifié, comprend la vérité : Julie est la fille de Dieu !

Pour un père célibataire, élever une enfant n'est déjà pas facile, mais avec une Mère pareille !


***

 Le Jugement de Jéhovah


Martin Candle, juge de son état, coule des jours paisibles à Abaddon, petite ville près de Philadelphie. Marié sur le tard, il adore Corinne, son épouse. Il rend la justice avec équité, un excès de vitesse par-ci, une querelle de voisinage par-là... Oui, Martin Candle est heureux.

Jusqu'au jour où son médecin détecte un cancer de la prostate, à un stade trop avancé. Désespérés, Corinne et lui entreprennent un pèlerinage à la Cité Céleste, en Floride.

Là repose le corps de Dieu, immense carcasse de 3 km de long, dans un immense caisson réfrigéré. On peut visiter la divine enveloppe, qui accomplit, dit-on, des guérisons miraculeuses.

Mais le Tout-Puissant n'entend pas la prière de Martin. Pire, Corinne se tue en voiture.

Alors Martin se révolte et fonde la Société de Job. Son but ? Passer Jéhovah en jugement auprès de la Cour Internationale de Justice de La Haye.

Chef d'accusation : crimes contre l'humanité.


***



Pour achever de vous convaincre de lire James Morrow, je suis en train de vous choisir un extrait de chacun de ces deux bouquins, car je voudrais mettre l'accent, plutôt que sur le côté iconoclaste sur lequel jouent les accroches des 4ème de couv, sur le style et la poésie de l'auteur - sa générosité et... sa foi !




Terence

Partager cet article

Repost 0

commentaires

california 10/08/2007 15:56

tu m'as quasiment convaincu ms je reviendrais lire les extraits en question, mais pour la SF je suis bon public, bien que je freaquentes episodiquement le genre..."love on you" comme tu dis toujours et pour que cela soit vrai partout et en tout lieu...croisons les doigts.

Passagers du RSV BlogCatalog

 

        repérés 

View My Profile View My Profile View My Profile View My Profile View My Profile

Powered by BlogCatalog

 

Mes dieux

Edie-5.jpgjuliette-lewis07-th.jpgGary-Oldman-2.jpgLinda-L--.jpgVal--rie-Val--re-copie-2.jpgImage Hosted by ImageShack.us Free Image Hosting at www.ImageShack.us Image Hosted by ImageShack.us     Image Hosted by ImageShack.us Image Hosted by ImageShack.usFree Image Hosting at www.ImageShack.usFree Image Hosting at www.ImageShack.us


    and  Becky    
   

http://girlinshortshorts.blogspot.com 
a postmodern neo-feminist
libertarian cyberpunk gay girl