Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Who Is Terence ?

  • : Toby Dammit's Trip
  • Toby Dammit's Trip
  • : Regarde-moi. Ne reconnais-tu pas le lieu inviolable de ton intime souffrance, la souffrance mirage, l'abîme avant le shoot et le suprême plaisir. Absorbe avec délice la douleur - au miroir que je te tends tu te reconnaîtras enfin - et t'envahira l'ultime extase que tu fuyais depuis l'enfance. Abandonne-toi.
  • Contact

Profil

  • Terence Carroll
  • Ecrivain gigolo métaphysique à personnalité multiple, je me toque de l'excellente sorcellerie qui fait débusquer Dieu sous les jupes des filles. Night sky I'm sex and blood, no limit forever and ever. C'est sans espoir. Pourvou qué ça doure.
  • Ecrivain gigolo métaphysique à personnalité multiple, je me toque de l'excellente sorcellerie qui fait débusquer Dieu sous les jupes des filles. Night sky I'm sex and blood, no limit forever and ever. C'est sans espoir. Pourvou qué ça doure.

Twitter

Recherche

Bienvenue

 

Moi-moi-rien-que-moi-Terence-Carroll-021-juil-2013-copie-1.jpg

 

Me joindre >>  CONTACT   

  ... sur Facebook :  
=>   Terence_Carroll  

  ... sur Twitter :  

=>    

 

I miss you, but I hav'n't 
          met you yet
               

 

 
 

      @Yes, it's me !@ 
     




Vote for my site : CLIC

 

 


[mmmmmm] 

 

CURRENT MOON



View blog top tags



A genius : la pianiste
HIROMI  UEHARA  :

 

 
"Mon amour, murmura-t-elle, 
nous allons nous appartenir 
dans un pays étrange que tu ne connais point.
Ce pays est celui des fous.
Je viens te dépouiller de tes sens vulgaires 
pour t'en donner d'autres plus subtils, 
plus raffinés.
Tu vas voir avec mes yeux, 
goûter avec mes lèvres.
Dans ce pays, on rêve, 
et cela suffit pour exister."
 
 
(Rachilde, 1885)





Träume (by Françoise Hardy)
"Tropfen auf heisse Steine"

 





Locations of visitors to this page

    Localisation  
 de mes passagers clandestins


(ci-dessous : online)

web stats



 

Nous ferons de grandes choses
Je t'aime

                                   Terence   

 

Twitter

30 juillet 2007 1 30 /07 /juillet /2007 22:20


Grâce au quizz cinéma d'Handy (yesss, cliquez....) s'est induit dans mes synapses un de ces jeux d'analogies qui me permettent d'affirmer effrontément aux psys que je ne suis pas fou. Ils en sont confondus... et me croient ! 

Ce qui me permet d'écrire de chez moi - et non pas de la médiathèque de mon asile de fous comme est obligée de le faire Fruitbat.

Ben oui, Fruitbat ! Vous vous souvenez pas ? Cette fille dont est amoureuse Jam, l'héroïne du roman de Persimmon Blackbridge "Prozac Highway" - roman cultissime tout autant pour les queers ou les goudous que pour les dingues des amours vécues sur le Net.

Bon, je sens que je vais devoir un de ces jours vous parler de cette extraordinaire art-performer et romancière lesbienne qu'est Persimmon Blackbridge... Pour rappel, "Prozac Highway" a déjà dix ans !!!

Persimmon fut publiée en France grâce au regretté Guillaume Dustan - que je pleure encore et pleurerai toute ma vie, il fut mon ami, et l'un des tout premiers (avec Claudie) à m'encourager à écrire (hélas, comme vous voyez, c'est pas gagné !) - cher, cher Dustan, comment un jour te rendre l'hommage que tu mérites ?

Je tremble en pensant à nos viriles étreintes... Il me reste qqs lettres, qqs mots sur mon répondeur, et tes livres ! Tes livres dont plus personne ne parle - sinon dans le milieu gay...

Ton "génie divin"...

Bien, Terence, c'est la Pleine Lune, OK... Mais calme-toi, bordel !!! Allez, on fait une autre prise. Donc, Roland Topor et Fernando Arrabal...

Oui, Jodorowski, dans mon "message d'accueil", et puis Arrabal, un très fort joueur d'échecs - qui écrivit sur le championnat du monde Fisher-Spasski (1972) -, et Topor, fumant ses énormes cigares à la Palette, rue des Saints-Pères (ou rue Bonaparte ? à vérifier...).

Donc, en jouant chez Handy, qui évoquait le film d'anime "La Planète sauvage" de Laloux, scénar de Topor, je repensais à ce film inouï de Arrabal, "Viva la Muerte", et à ce chant envoûtant, qui traverse tout le film - chant illustré au générique par Topor.

Et je veux absolument partager avec vous ce chant étrange, tellement étrange !... Incantatoire et inoubliable. Entonné par un enfant dans un film terrible sur la guerre civile espagnole...

Regardez ce générique... et ECOUTEZ :

 

Appel au recueillement. Appel à l'intimité des consciences. Appel à l'humilité. A la paix. A l'amour.



Terence

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Passagers du RSV BlogCatalog

 

        repérés 

View My Profile View My Profile View My Profile View My Profile View My Profile

Powered by BlogCatalog

 

Mes dieux

Edie-5.jpgjuliette-lewis07-th.jpgGary-Oldman-2.jpgLinda-L--.jpgVal--rie-Val--re-copie-2.jpgImage Hosted by ImageShack.us Free Image Hosting at www.ImageShack.us Image Hosted by ImageShack.us     Image Hosted by ImageShack.us Image Hosted by ImageShack.usFree Image Hosting at www.ImageShack.usFree Image Hosting at www.ImageShack.us


    and  Becky    
   

http://girlinshortshorts.blogspot.com 
a postmodern neo-feminist
libertarian cyberpunk gay girl