Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Who Is Terence ?

  • : Toby Dammit's Trip
  • Toby Dammit's Trip
  • : Regarde-moi. Ne reconnais-tu pas le lieu inviolable de ton intime souffrance, la souffrance mirage, l'abîme avant le shoot et le suprême plaisir. Absorbe avec délice la douleur - au miroir que je te tends tu te reconnaîtras enfin - et t'envahira l'ultime extase que tu fuyais depuis l'enfance. Abandonne-toi.
  • Contact

Profil

  • Terence Carroll
  • Ecrivain gigolo métaphysique à personnalité multiple, je me toque de l'excellente sorcellerie qui fait débusquer Dieu sous les jupes des filles. Night sky I'm sex and blood, no limit forever and ever. C'est sans espoir. Pourvou qué ça doure.
  • Ecrivain gigolo métaphysique à personnalité multiple, je me toque de l'excellente sorcellerie qui fait débusquer Dieu sous les jupes des filles. Night sky I'm sex and blood, no limit forever and ever. C'est sans espoir. Pourvou qué ça doure.

Twitter

Recherche

Bienvenue

 

Moi-moi-rien-que-moi-Terence-Carroll-021-juil-2013-copie-1.jpg

 

Me joindre >>  CONTACT   

  ... sur Facebook :  
=>   Terence_Carroll  

  ... sur Twitter :  

=>    

 

I miss you, but I hav'n't 
          met you yet
               

 

 
 

      @Yes, it's me !@ 
     




Vote for my site : CLIC

 

 


[mmmmmm] 

 

CURRENT MOON



View blog top tags



A genius : la pianiste
HIROMI  UEHARA  :

 

 
"Mon amour, murmura-t-elle, 
nous allons nous appartenir 
dans un pays étrange que tu ne connais point.
Ce pays est celui des fous.
Je viens te dépouiller de tes sens vulgaires 
pour t'en donner d'autres plus subtils, 
plus raffinés.
Tu vas voir avec mes yeux, 
goûter avec mes lèvres.
Dans ce pays, on rêve, 
et cela suffit pour exister."
 
 
(Rachilde, 1885)





Träume (by Françoise Hardy)
"Tropfen auf heisse Steine"

 





Locations of visitors to this page

    Localisation  
 de mes passagers clandestins


(ci-dessous : online)

web stats



 

Nous ferons de grandes choses
Je t'aime

                                   Terence   

 

Twitter

26 juillet 2007 4 26 /07 /juillet /2007 00:05

 

Après avoir posté - il y a tout juste deux heures - mon article sur l'amour.


"Si de force je te prends, c'est par amour tu sais ?" - c'est volontairement que j'en ai perverti le titre, car ici dans ce nouvel article je veux lâcher mon romantisme - aussi barbare soit-il -


Je deviens fou à mettre tjrs ma vie du real world entre parenthèses - je veux m'ancrer qqs instants - dans le sordide quotidien de ma journée -


Alors voilà.


Ici pieds à terre, "ancré" - comme disent les naturopathes -, me voilà à narrer ma petite vie concrète. Pas le temps de me moquer de moi-même, sinon je vais pas l'écrire, ce putain d'article.


OK.


Mais c'est toujours - toujours ! - à toi mon lecteur - unique parmi les "lecteurs uniques" de ces sacrées states d'OB - pour moi tu es unique, je ne donne pas mon journal intime en conférence publique ! - je crois à la magie de la Callas en public ne chantant morte que pour moi - moi tendu vers elle c'est pour moi je le sais et que personne ne dise le contraire sinon je le troue d'une balle au milieu du front -


La Callas sur scène, devant un public en transe mais c'est à moi seul je le répète - qu'on le sache ! - qu'elle s'adresse - je crois oui à la magie, sinon toi qui me lis mystère, et moi qui écris mystère, que serions-nous ? - la Callas chante de sa sublime voix de soprano, de la Catalani le chant "La Wally - "Ebben ? Ne Andro lontana" - fameuse par la version de cette chanteuse dont j'ai oublié le nom (Wilhelmina qqc ?) dans le film Diva.


Décidément comme je suis naïf à me déplacer dans la vaste capitale de mon esprit combattre des moulins à vent, car je repousse (mais pourquoi ?) ce que je veux écrire - je vais en crever, car je dois sous peine de mort écrire, décrire, tout simplement - ma vie - ma journée (ô dieux, pourquoi y a t-il une journée après chaque nuit ?, aussi misérable soit-elle.


Alors voilà.


Bon. C'est à toi - qui a comme moi tant de noms - je ne connais pas ton nom - je sais que tu existes - et que - peut-être - tu me lis avec la ferveur de la sincérité ardente - mais stop Terence ! tu repars encore hors sujet pour te défiler de ce quotidien ! que putain tu ne peux plus repousser sinon tu vas rechuter et te mettre une aiguille dans le bras... Non !


Ta tête dans les étoiles, mon aimée, mon inconnue, mon étrangère exilée au pays des hommes, ma princesse, ta tête dans les étoiles et les pieds dans les mondes souterrains...


Quel cliché ! Bon, ici, je me mets à genoux dans les pâquerettes - et merde, les états de la conscience style new age c'est pas mon truc -,    je jongle entre les mondes, et cette nuit putain est-ce que je vais y arriver ? 



Terence Carroll

Partager cet article

Repost 0
Published by Terence Carroll - dans Journal intime : mes Nuits
commenter cet article

commentaires

Passagers du RSV BlogCatalog

 

        repérés 

View My Profile View My Profile View My Profile View My Profile View My Profile

Powered by BlogCatalog

 

Mes dieux

Edie-5.jpgjuliette-lewis07-th.jpgGary-Oldman-2.jpgLinda-L--.jpgVal--rie-Val--re-copie-2.jpgImage Hosted by ImageShack.us Free Image Hosting at www.ImageShack.us Image Hosted by ImageShack.us     Image Hosted by ImageShack.us Image Hosted by ImageShack.usFree Image Hosting at www.ImageShack.usFree Image Hosting at www.ImageShack.us


    and  Becky    
   

http://girlinshortshorts.blogspot.com 
a postmodern neo-feminist
libertarian cyberpunk gay girl