Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Who Is Terence ?

  • : Toby Dammit's Trip
  • Toby Dammit's Trip
  • : Regarde-moi. Ne reconnais-tu pas le lieu inviolable de ton intime souffrance, la souffrance mirage, l'abîme avant le shoot et le suprême plaisir. Absorbe avec délice la douleur - au miroir que je te tends tu te reconnaîtras enfin - et t'envahira l'ultime extase que tu fuyais depuis l'enfance. Abandonne-toi.
  • Contact

Profil

  • Terence Carroll
  • Ecrivain gigolo métaphysique à personnalité multiple, je me toque de l'excellente sorcellerie qui fait débusquer Dieu sous les jupes des filles. Night sky I'm sex and blood, no limit forever and ever. C'est sans espoir. Pourvou qué ça doure.
  • Ecrivain gigolo métaphysique à personnalité multiple, je me toque de l'excellente sorcellerie qui fait débusquer Dieu sous les jupes des filles. Night sky I'm sex and blood, no limit forever and ever. C'est sans espoir. Pourvou qué ça doure.

Twitter

Recherche

Bienvenue

 

Moi-moi-rien-que-moi-Terence-Carroll-021-juil-2013-copie-1.jpg

 

Me joindre >>  CONTACT   

  ... sur Facebook :  
=>   Terence_Carroll  

  ... sur Twitter :  

=>    

 

I miss you, but I hav'n't 
          met you yet
               

 

 
 

      @Yes, it's me !@ 
     




Vote for my site : CLIC

 

 


[mmmmmm] 

 

CURRENT MOON



View blog top tags



A genius : la pianiste
HIROMI  UEHARA  :

 

 
"Mon amour, murmura-t-elle, 
nous allons nous appartenir 
dans un pays étrange que tu ne connais point.
Ce pays est celui des fous.
Je viens te dépouiller de tes sens vulgaires 
pour t'en donner d'autres plus subtils, 
plus raffinés.
Tu vas voir avec mes yeux, 
goûter avec mes lèvres.
Dans ce pays, on rêve, 
et cela suffit pour exister."
 
 
(Rachilde, 1885)





Träume (by Françoise Hardy)
"Tropfen auf heisse Steine"

 





Locations of visitors to this page

    Localisation  
 de mes passagers clandestins


(ci-dessous : online)

web stats



 

Nous ferons de grandes choses
Je t'aime

                                   Terence   

 

Twitter

3 juillet 2007 2 03 /07 /juillet /2007 15:58

 

Tu es une dague, m'a dit un astrologue égyptien.

Oui la DAGUE, et je me reconnais dans la dague - et c'en est inquiétant. Cet astrologue m'aurait démasqué ? Je n'y crois pas une seconde, en l'astrologie.

La dague est l'illusionniste. Un magicien sombre et dangereux, pour lui-même comme pour les autres.

Fier et rebelle - et l'âme d'un aventurier prêt à tous les crimes -, on m'assimile à un manipulateur psychotique. Cela ne m'étonne pas. Si je regarde en arrière et regarde ma vie, tout est contre moi. Pourtant je suis un mec super sincère.

C'est dur d'être pris pour ce que l'on est pas, et ce depuis des années.

Mais l'astrologue me fait douter de ma lucidité. Finalement, aurait-il raison ? Et je prends peur. Au réveil j'ai fait une attaque de panique - oui ça me guette souvent, ce sale truc - j'en parle en détail dans mon article "Leaving Las Vegas et Sin City", je crois que c'est cet article-là - je dois vérifier - j'écris, pas le temps.

Mars est ma planète dominante et ma couleur est le rouge.

Oui j'ai soif de conquêtes et mon goût du risque va jusqu'à des actes qui à beaucoup paraissent suicidaires. Mais je ne suis pas suicidaire, simplement je suis prêt à toutes les folies pour découvrir ce que je suis.

J'aime pousser mon esprit à ses extrêmes limites - je me fourre dans des situations monstrueuses pour faire jaillir l'adrénaline et découvrir ce dont mon corps est capable. Le corps est lié au mental je le sais bien, mais souvent je confonds les deux. J'aime me mater des heures dans le miroir : je crois y voir se découvrir mon être véritable.

Je fantasme sur moi et suis ma compagne idéale.

Est-ce pour cela que je choisis tjrs la solitude dans les moments clefs de décision où une fille me demande de me décider entre elle et mes passions ? Je ne sais pas.

Esprit inlassable à affronter les mystères, je m'illusionne jusqu'au vertige en croyant être le maître de la situation même contre un mur mains liées face au peloton d'exécution. 

"Douze belles dans la peau", comme disait Gainsbourg dans son premier album en 1956.

Et je ris qd il faudrait être un peu sérieux. Et la mort m'a tjrs fait rire - sauf celle des autres, en dépit de mon côté provocateur lorsque je raconte dans ce blog des circonstances dramatiques où j'ai vu de mes yeux vu mourir des filles qui je les crois seulement aujourd'hui - disaient m'aimer à en mourir.

Je suis violent - et romantique - oui Cat je suis hyper romantique mais de ce romantisme noir qui font les Dorian Gray - évidemment - ou les Faust. J'ai déjà cité ce mot de Byron : "I loved her... and I destroyed her."

Je cherche celle qui sera aussi romantique et sexuelle que moi, celle qui ne dort jamais pour tjrs et tjrs faire l'amour. Les filles borderline - dans les yeux desquelles je découvre l'image que moi-même je découvre qd je passe des heures devant mon miroir à me faire beau - ayant pour guide et pour modèle de ma beauté l'image de Jill Bioskop - la "Femme-Piège" du génial Enki Bilal.

De ma dague je déchire l'azur mais les coeurs aussi, ça fait frime mais je suis là aussi pour me "confesser", pour tout dire quitte à me tromper. 

Je peux tout dire, dans un blog, pas dans la vie réelle - car j'y perdrais trop... pour le moment j'écris, avec l'écrit il y a un doute chez celle qui me lit - pas si elle voit mes yeux - où moi-même je vois la mort autant que la beauté.

Oui je sais ça rappelle une lettre sublime que Victor Hugo adressa à Judith Gautier. Non je ne me prends pas pour Hugo, même si je me reconnais en lui dans son exil à Guernesey, et dans les célèbres tableaux de Caspar David Friedrich ne me reconnaît-on pas ?

J'allie le mysticisme à toutes mes passions amoureuses et j'agite ma lame j'ai tjrs joué avec les crans d'arrêt j'tais tout gamin que je m'entraînais déjà, sans jamais me décourager, avec une lame.

Je serais donc une dague, et je m'y reconnais trop, en l'image que j'ai de la dague - et je me fais peur tout seul - je sais la première loi de l'aïkido : celui qui agresse est déjà vaincu.

Tout avec excès. L' "excès de conscience" de Dostoïevski, dont parle si bien une fille du forum d'OB - elle en fait même sa signature sous son avatar - une fille très forte, dont la culture et la finesse d'analyse ne laisse pas de m'impressionner.

Excessivement sensuel, lyrique jusqu'à l'apparente folie, avide de ma propre puissance - la mettre encore et encore à l'épreuve - je ne supporte pas de parfois devoir dormir, j'aime l'épuisement, là se découvrent à moi devant moi les Muses, et j'ai la sensation de parvenir - oh ça ne dure jamais longtemps car je n'ai aucune confiance en moi - je me sais mon ennemi - de parvenir à écrire qqs vers pas trop mal tournés.

Ma désinvolture n'est qu'apparente je me vois un destin tragique - mais n'est-ce pas là ma fascination pour les êtres maudits ?

Je déniche le défaut de la cuirasse d'autrui... et je frappe. Là encore, n'est-ce pas ce que je fais surtout contre moi-même ? 

Je me grise de mes leurres.

Mais j'ai le temps, je ne suis qu'un enfant - sous le soleil doré des autres, le soleil noir des autres, oh que non -, un être dans une souffrance qu'il n'admet pas, et qui - comme Faust écoutant Méphistophélès - s'enivre à l'idée de sa chute.


Je me moque de Hugo qd il écrit un "Melmoth réconcilié".

Pourtant moi aussi - moi aussi je voudrais que qqn me sauve.

 


Terence Carroll 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

california 08/07/2007 15:11

je te croyais perdu dans les limbes d'OB mais tu es là bien vivant puisque tu as publié ces articles très perso, c'est ce qui importe... ou devrait t'importer. ce que j'admire le + chez toi ? le courage que tu as de parler de toi, " surement pk je n'ai pas ce courage...En fait c'est moi qui suis perdue dans les limbes et fais tout pour m'y perdre...
manipulateur ? en prendre conscience ou le dire est-ce encore l'être ou jouer avec l'idée qu'on a pu l'être ? en tout cas c'est combattre cette idée. Romantique ? bah, oui certes mais ce n'est pas - à mes yeux en tout cas, ta caracteristique principale. ce que je trouve caracteristique c'est ta profondeur. Pas une qualité, ni un defaut le courage et la profondeur que je t'accorde - je n'accorde ni qualité ni defaut aux autres parce que ce sont des notions qui peuvent, comme une dague se retourner contre celui à qui on fait le compliment ( vilain mot )... Donc, je ne te trouve pas admirable pour tout ceci, je te trouve Humain et c'est + très important d'être humaion qu'admirable... car je suis persuadée - peut etre à tort - qu'on ne nait pas humain, on le devient.

Handi@dy :0014: 07/07/2007 18:23

Eh bien... Après un déni, tu en viens donc à assumer ce que l'astrologue a dit de toi! Comme quoi... La projection que fait autrui sur nous de nous-même permet une introspection passionnante...
Belle dague! Dangereuse aussi, inquiétante... Enivrante mais à double tranchant. Caressante mais incisive. Oui, c'est bien toi! @mitiés :0010:

Sandy 05/07/2007 19:35

tu est bien fascinant.....

vita 04/07/2007 07:56

Tu en oublies des auteurs maudits...Tu bois l'ivresse de leurs délires...grisant de sentir la présence des dieux..Faust recherche la vie pas la mort..tu ne sombres pas parceque tu as conscience du gouffre...VITA

Aux éclats ! 03/07/2007 22:47

C'est un très beau texte ,vraiment, mais je crois comprendre qu'il s'agit vraiment de toi ... Tu sembles passionné, tourmenté, exacerbé, intense, total, sombre...bon j'arrête ! Qui est cette fille qui parle de Dostoievski sur le blog parce qu'il est ma vraie passion littéraire !!!!!

Passagers du RSV BlogCatalog

 

        repérés 

View My Profile View My Profile View My Profile View My Profile View My Profile

Powered by BlogCatalog

 

Mes dieux

Edie-5.jpgjuliette-lewis07-th.jpgGary-Oldman-2.jpgLinda-L--.jpgVal--rie-Val--re-copie-2.jpgImage Hosted by ImageShack.us Free Image Hosting at www.ImageShack.us Image Hosted by ImageShack.us     Image Hosted by ImageShack.us Image Hosted by ImageShack.usFree Image Hosting at www.ImageShack.usFree Image Hosting at www.ImageShack.us


    and  Becky    
   

http://girlinshortshorts.blogspot.com 
a postmodern neo-feminist
libertarian cyberpunk gay girl